Nouvelle construction - La Canopée

De nouveaux logements sont à louer au 280, rue Prince-Édouard.

3 ½, 4 ½ et 5 ½ de catégorie "Famille" libre à partir du 1er novembre 2014.

 

Nomdre de pièces

 Prix
(services non inclus) 

3 1/2 681 $
4 1/2 820 $
5 1/2 925 $

  

Pour renseignements, communiquer au 418 780-5233.

 

 

 

Un nom évocateur

 

Le nom du projet «La Canopée» renvoi aux logos des deux organismes propriétaires, l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ) et les Habitations du Centre multiethnique de Québec (HCMQ), sur lesquels on retrouve des arbres. La canopée est l’étage supérieur d’une forêt, à l’instar du projet qui surplombe ce secteur du quartier St-Roch du haut de ses neuf étages.

 

Une mixité novatrice

 

  • Mixité dans l’immeuble

Des 99 unités, 60 sont gérées par l’OMHQ. De ce nombre, plus de la moitié des ménages (36) bénéficient d’un supplément au loyer (le loyer du ménage équivaut à 25% de ses revenus) dont 12 sont composés de femmes habitant un logement supervisé par le YWCA. L’organisme veut ainsi offrir l’opportunité, à des femmes qui ont vécues plusieurs difficultés, de vivre une expérience positive en logement. Le reste des 24 unités, sous la responsabilité de l’OMHQ, sont des logements locatifs pour lesquels le coût du loyer avoisine le coût du loyer médian du marché, tel que prescrit par le programme AccèsLogis Québec de la Société d’habitation du Québec.   


Les 39 autres unités de «La Canopée» sont gérées par les HCMQ. Dix-neuf sont des chambres qui permettent l’accueil d’urgence des immigrants nouvellement arrivés à Québec alors que 20 sont des logements transitoires subventionnés par un supplément au loyer. Les espaces de travail du Centre multiethnique de Québec (CMQ) ont également été aménagés dans les étages inférieurs de l’immeuble. Ces installations sont situées au cœur du quartier St-Roch à proximité d’une multitude de services utiles pour cette clientèle. Elles ont été soigneusement conçues afin de permettre une intégration réussie des immigrants à Québec. Un «parcours résidentiel» idéal, réalisable au sein du même immeuble, devient ainsi envisageable pour les nouveaux arrivants, qui pourront passer de la chambre d’accueil au logement transitoire, puis même, ultimement, au logement géré par l’OMHQ.


La Canopée, c’est donc un milieu de vie dynamique et bien pensé pour une clientèle variée et en mouvement.

 

  • Mixité dans le quartier

Le quartier St-Roch connaît depuis quelques années une effervescence remarquée. La Canopée s’inscrit à merveille dans celle-ci. En occupant un emplacement laissé à l’abandon situé directement à l’entrée du centre-ville, le projet contribue aux objectifs de densification et vivifie tout un secteur du quartier. À deux pas de lieux de travail et d’activités, du Parc Victoria et du Parc linéaire de la rivière Saint-Charles, les résidents de ce milieu de vie unique enrichissent le bouillonnement de St-Roch tout en ayant la chance d’être actifs.

 

  • Des partenariats aux avantages mutuels

L’une des particularités remarquables de La Canopée réside dans la qualité des partenariats qui y ont été établis. Que ce soit le YWCA, le CMQ ou l’OMHQ, chaque partenaire engagé dans le projet y trouve son compte et influence positivement l’ensemble des collaborateurs et des résidents. La concertation et des échanges réguliers entre les partenaires occupants sont à la base d’une synergie fondamentale au projet. Ainsi, en ayant comme objectif commun le mieux-être de la clientèle, chacun contribue au développement d’un milieu de vie inclusif, agréable et stimulant pour les locataires. Le Réseau de transport de la Capitale (RTC), avec son abri bus intégré desservant une ligne Métrobus à même la façade de l’immeuble, ainsi que la Ville de Québec et la Société d’habitation du Québec, par leur appui et leur volonté de voir le projet se concrétiser, constituent également des partenaires dignes de mention.

 

Une construction durable  

La construction a été pensée par l’OMHQ qui est à la fois propriétaire, gestionnaire et utilisateur de l’immeuble. Les choix de design et de matériaux ont été faits de façon responsable, dans une optique de durabilité et de pérennité. Le bâtiment est non seulement fonctionnel aujourd’hui, il le sera encore dans plusieurs dizaines d’années.

Des dispositifs écologiques ont été mis en place. En ce sens, le verdissement du stationnement, une membrane de toiture blanche et un toit potager ont été privilégiés. Ces éléments favorisent notamment une lutte aux ilots de chaleur.